Construction d’un drone : Configuration

DJI 450 et radio Turnigy 9X

Si vous avez monté vous-même votre drone je vous félicite, vous avez fait le plus compliqué ! Il ne vous reste que quelques étapes avant que votre quadricoptère n’effectue son premier vol : la configuration. Grâce à ce dernier article de mon projet de construction d’un drone, le paramétrage du contrôleur de vol Hobbyking KK2 et de la radio Turnigy 9X n’aura plus de secret pour vous. Je vais aussi vous montrer comment câbler vos moteurs, calibrer vos ESC, installer vos hélices et charger votre batterie. Votre drone sera alors prêt à décoller, je vous donnerai une petite leçon de pilotage et vous pourrez enfin aller vous éclater avec votre machine ! Ce programme vous convient ?

Le contrôleur de vol

Mise sous tension

Le temps est venu d’alimenter votre quadricoptère pour la première fois. Si vous avez suivi tous mes conseils, rien ne devrait fumer. Je croise les doigts pour vous ! Normalement votre batterie est suffisamment chargée pour que vous puissiez effectuer la configuration du contrôleur de vol, vous n’avez qu’à la brancher. Comme par magie, votre contrôleur de vol devrait s’illuminer. Si ce n’est pas le cas, vérifiez tous vos câblages. Les 4 boutons situés sous le contrôleur de vol permettent de le paramétrer, le bas de l’écran indique la fonction de chaque bouton dans tous les menus de paramétrage.

Branchement de la batteriePremier démarrage du contrôleur de vol

Sélection du type de machine

Le contrôleur de vol a besoin de connaître le type de machine qu’il va contrôler. Dans notre cas, c’est un quadricoptère en « X ». Pour indiquer au contrôleur de vol HobbyKing KK2 qu’il va commander ce type de machine, suivez les étapes suivantes :

  • Appuyez sur le bouton « MENU » pour afficher le menu principal.
  • Sélectionnez « Load Motor Layout » grâce aux touches « UP » et « DOWN » puis validez avec « ENTER ».
  • Sélectionnez « QuadroCoptère x mode » et validez.
  • Confirmez en appuyant sur « YES ».
  • Si vous le souhaitez, vous pouvez recopier sur une feuille le schéma qui s’affiche à l’écran. Il indique le sens de rotation des moteurs, ça vous servira lorsque vous vérifierez leur sens de rotation.
  • Appuyez deux fois sur « BACK » pour revenir au menu principal.

Menu de sélection du type de machineSélection du type de machineConfirmation du type de machineSchéma du sens de rotation des moteurs

Paramétrage du mode Self Level

Le mode « Self Level » est une assistance au pilotage. S’il est activé et que le drone ne répond pas correctement aux ordres que vous lui envoyez avec la radiocommande (coup de vent), le contrôleur de vol prendra l’initiative d’agir pour que votre machine retrouve sa stabilité. Cependant, quand vous serez des pilotes chevronnés et que vous voudrez faire des acrobaties, vous devrez désactiver cet assistant. Sur le contrôleur HobbyKing KK2, il est possible de désactiver le mode « Self-Level » de différentes manières, la plus simple étant d’utiliser un interrupteur de la radiocommande. Ça tombe bien, notre récepteur a plusieurs voies de libres, nous allons pouvoir en utiliser une pour activer et désactiver ce mode :

  • Allez dans le menu « Mode Settings ».
  • Positionnez-vous sur la ligne « Self-Level ».
  • Sélectionnez la valeur « AUX » en appuyant plusieurs fois sur le bouton « CHANGE ».
  • Revenez au menu principal en appuyant sur « BACK ».

Menu de paramétrage du mode de vol Réglage du mode Self-Level

Calibration des accéléromètres

Lorsque le mode « Self Level » est activé, les accéléromètres permettent au contrôleur de vol d’analyser les mouvements du drone. Pour qu’ils lui délivrent la bonne information, ces composants électroniques doivent être initialisés sur une surface plane, c’est ce qu’on appelle « la calibration ». Cette procédure s’effectue de la manière suivante :

  • Sélectionnez « ACC Calibration » et validez.
  • Un message vous indique de placer le drone sur une surface plane, faites-le puis appuyez sur le bouton « CONTINUE ».
  • Vous allez voir défiler des séries de chiffres, patientez quelques secondes. Quand c’est terminé les chiffres sont fixes et le libellé « CONTINUE » apparait au dessus du bouton 4, appuyez donc sur ce bouton.
  • Enfin, un message vous indique que la calibration a été effectuée avec succès. Vous pouvez appuyer sur « CONTINUE » pour retourner au menu principal.

Menu de calibration des ESC Message d'avertissement lors de la calibration Calibration des accéléromètres effectuée Calibration de accéléromètres terminée

Réglage de l’alarme de batterie faible

Le contrôleur de vol Hobbyking KK2 est capable de vous avertir lorsque la tension de la batterie devient critique. Voici la procédure à suivre pour régler le seuil de tension à partir duquel le contrôleur de vol commencera à sonner :

  • Allez dans le menu « Misc. Settings ».
  • Rendez-vous sur la ligne « Alarm 1/10 volts » puis appuyez sur « CHANGE ».
  • Modifiez la valeur grâce aux touches « UP » et « DOWN ». La valeur est exprimée en dixième de volts (105 correspond donc à 10,5V).
  • Validez en appuyant sur « DONE ».
  • La configuration du contrôleur de vol est terminée, vous pouvez débranchez la batterie du drone.

Menu des paramètres divers Menu de réglage de la tension minimale Définition de la tension minimale

La radio

Premier démarrage

Nous allons maintenant mettre en marche la radiocommande :

  • Ouvrez le compartiment à piles de votre radio, le support des piles devrait s’y trouver. Mettez en place 8 piles LR6 AA 1.5V classiques et branchez le tout à la radiocommande.
  • Allumez la radio grâce à l’interrupteur qui se trouve à l’avant. Si la radio émet plusieurs bips et quelle affiche « SWITCH ERROR » ne paniquez pas, cela signifie simplement qu’un des interrupteurs ne se trouve pas dans sa position initiale. Éteignez la radio, placez tous les interrupteurs vers le haut et rallumez-la.
  • L’écran d’accueil affiche différentes informations : la tension de la batterie, le nom du modèle, le mode et le type d’engin piloté.

Premier démarrage de la radio

Binding

Avant de configurer quoi que ce soit sur la radiocommande, nous allons l’appairer à son récepteur :

  • Un petit câble a été livré avec votre radio, branchez-le sur le récepteur, là où il y a écrit « BIND BAT ».
  • Branchez la batterie à votre drone, un voyant rouge devrait clignoter sur le récepteur.
  • Allumez votre radio tout en maintenant appuyé le bouton « BIND RANGE TEST » qui est situé à l’arrière.
  • Le voyant du récepteur devrait passer au rouge fixe, vous pouvez relâcher le bouton de la radiocommande.
  • Débranchez la batterie du drone puis éteignez la radio (pas l’inverse !).
  • Votre radio et son récepteur sont appairés, retirez le câble de la prise « BIND BAT » du récepteur.

Embout « Bind » sur le récepteur Bouton « Bind » de la radiocommande

Sélection du modèle

Grâce à ses nombreux paramètres, la radiocommande Turnigy 9X est capable de commander plusieurs types d’engins. Heureusement, il est possible d’enregistrer plusieurs paramétrages, ce qui permet de ne pas avoir à refaire tous les réglages lorsqu’on souhaite piloter un autre appareil. Ces paramétrages sont appelés « modèles ». Lorsque vous démarrez la radio pour la première fois, tous les modèles se nomment « TURNIGY » et tous les paramètres associés sont à leur valeur par défaut. Nous allons commencer par sélectionner le premier modèle :

  • Maintenez le bouton « MENU » enfoncé jusqu’à ce que le menu de configuration s’affiche.
  • Positionnez-vous sur le menu « SYSTEM » grâce aux touches « UP » et « DN » puis validez avec le bouton « MENU ».
  • Sélectionnez le menu « MODE SELE » et validez.
  • Choisissez le premier modèle et validez.

Sélection du menu système Menu de sélection du modèle Sélection du modèle

Nom du modèle

Nous allons maintenant renommer le modèle pour qu’il soit plus facile à identifier. Choisissez un petit nom pour votre quadricoptère, moi j’ai fais simple : DJI F450. Pour entrer le nom, vous devez suivre ces étapes :

  • Positionnez-vous sur le menu « MODE NAME » grâce à la touche « DN » et validez avec la touche « MENU ».
  • Entrez le nom que vous avez choisi.
  • Quand vous aurez terminé, validez en appuyant brièvement sur « MENU ».

La saisie du nom n’est pas très ergonomique :

  • Pour se positionner sur le caractère à modifier, il faut utiliser les touches « UP » (déplacement vers la gauche) et « DN » (déplacement vers la droite).
  • Pour se déplacer sur le clavier, il faut utiliser les touches « + » (déplacement vers la droite) et « – » (déplacement vers la gauche).
  • Pour valider une lettre, il faut maintenir le bouton « MENU » appuyé quelques secondes.

Menu de paramétrage du nom du modèle Saisie du nom du modèle

Type d’appareil

Ensuite, vous devez sélectionner le type d’appareil que vous allez piloter. Les drones n’apparaissent pas dans la liste mais leur pilotage s’apparente à celui d’un avion, c’est donc ce type d’engin que nous allons sélectionner :

  • Allez dans le menu « TYPE SELE ».
  • Choisissez « ACRO » puis validez.

Menu de paramétrage du type d'appareil Sélection du type d\'appareil

Mode

Le mode d’une radio définit la commande qui est associée à chaque manche. Par exemple, en mode 1, les gaz sont à droite alors qu’en mode 2 ils sont à gauche. Sur la Turnigy 9X, il est possible de changer de mode simplement mais il faut parfois ouvrir la radio pour bouger un ressort car le manche des gaz doit toujours être monté sans ressort (imaginez que vos gaz soient à 50% dès l’allumage de l’appareil…). Ici, ne vous prenez pas la tête et sélectionnez le mode par défaut de votre radio. Si vous avez commandé la même que moi, votre radio est en mode 2. Voici la marche à suivre pour sélectionner ce mode :

  • Allez dans le menu « STICK SET ».
  • Sélectionnez votre mode et valider avec « MENU ».
  • Un message indiquant « THRO REVERSE ? » s’affiche, appuyez sur « EXIT » pour indiquer que vous ne souhaitez pas inverser la voie des gaz.

Menu de paramétrage du mode Sélection du mode Message après la sélection du mode

Configuration de la voie 5

Nous avons configuré le contrôleur de vol pour que le mode « Self-Level » soit activé / désactivé par une voie de la radiocommande, vous vous souvenez ? Bien, maintenant il va falloir indiquer à la radio quel interrupteur doit être assigné à cette voie :

  • Retournez au menu principal, positionnez-vos sur le menu « SETTINGS » et validez avec « MENU ».
  • Allez dans le menu « AUX-CH ».
  • Positionnez-vous sur la première ligne et appuyez sur « + » jusqu’à ce que « GEAR » soit affiché. L’interrupteur « GEAR » est indiqué sur les photos ci-dessous.
  • Validez avec la touche « MENU ».

Sélection du menu des paramètres Menu de paramétrage des voies Paramétrage des voies Commutateur GEAR

Ajustement des voies

Maintenant que le contrôleur de vol et la radio sont configurés, nous allons vérifier que le contrôleur de vol reçoit et interprète correctement les ordres de la radiocommande. Branchez la batterie au drone, allumez la radiocommande et rendez-vous dans le menu « Receiver test » du contrôleur de vol.

Sélection du test de réception dans le menu Test de réception

Inversion

La première étape consiste à vérifier que le contrôleur de vol comprend correctement les directions que vous envoyez avec la radiocommande :

  • Sur votre radiocommande, positionnez le stick horizontal de droite à gauche. Sur le contrôleur de vol, « Left » devrait s’afficher à côté de « Aileron ». Si vous le positionnez à droite, c’est « Right » qui devrait s’afficher.
  • Positionnez le stick vertical de droite en haut, « Forward » doit s’afficher à côté de « Elevator ». Si vous le positionnez en bas, c’est « Backward » qui doit s’afficher.
  • Positionnez le stick vertical de gauche en haut, « Full » doit s’afficher à côté de « Throttle ». Si vous le positionnez en bas c’est « Idle » qui doit s’afficher.
  • Positionnez le stick horizontal de gauche à gauche, « Left » doit s’afficher à côté de « Rudder ». Si vous le positionnez à droite, c’est « Right » qui doit s’afficher.
  • Positionnez l’interrupteur de réglage du mode vers le bas, « On » doit s’afficher à côté de « Auxiliary ». Si l’interrupteur est vers le haut, c’est « Off » qui doit s’afficher. Une petite explication s’impose : Pour que la radio démarre, tous les interrupteurs doivent être vers le bas. En configurant le bouton ainsi, vous aurez moins de chance d’oublier de changer la position de l’interrupteur et de démarrer avec le mode « Self level » désactivé (il est très difficile de décoller avec le mode « Self level » désactivé).

Test de réception pour la voie "aileron"

Si pour un de ces tests le contrôleur de vol n’affiche pas l’information attendue, il faut inverser la voie. Ça se passe sur la radio :

  • Allez dans le menu « SETTINGS » puis « REVERSE ».
  • Positionnez-vous sur la voie à inverser à l’aide des boutons « UP » et « DN » et modifiez la position du curseur avec les boutons « + » et « – » (curseur à droite = voie inversée). La voie de l’interrupteur de paramétrage du mode « Self level » est « GYR ».

Menu d'inversion des voies Inversion des voies

Étalonnage

Maintenant, nous allons faire en sorte que la valeur de chaque voie perçue par le contrôleur soit à 0 lorsque les sticks sont dans leur position initiale. Ça permettra d’éviter que drone effectue des mouvements non désirés lorsque vous lâchez tous les sticks, voici la marche à suivre:

  • Relâchez tous les sticks pour qu’ils soient dans leurs positions initiales. Le stick vertical de gauche doit être placé en bas.
  • Allez dans le menu « SETTINGS » de la radio puis sélectionnez « SUBTRIM ».
  • Vous pouvez vous positionner sur une voie grâce aux boutons « UP » et « DN ». Les boutons « + » et « – » servent quant à eux à régler la valeur du décalage. Vous n’avez pas besoin de spécifier de décalage pour les voies où il est déjà inscrit zéro sur le contrôleur de vol. Réglez le décalage de chaque voie de manière à ce que toutes les valeurs affichées sur le contrôleur de vol soient à zéro. Il n’est pas nécessaire de régler le décalage de la voie GYR.

Menu de paramétrage des décalages Réglage des décalages Toutes les voies sont correctement paramétrées

Câblage des moteurs

Le temps est venu de câbler vos moteurs. Prenez le schéma que vous avez fait lorsqu’on a paramétré le type de machine sur le contrôleur de vol : les moteurs 1 (haut gauche) et 3 (bas droit) doivent tourner dans le sens horaire et les moteurs 2 (haut droit) et 4 (bas gauche) dans le sens anti-horaire. Pour régler le sens de rotation d’un moteur c’est très simple, il faut le câbler aléatoirement et s’il tourne dans le bon sens, c’est tout bon. Sinon, il faudra inverser deux de ses câbles.

Préparation :

  • Pour faciliter le visualisation du sens de rotation, installez un morceau de scotch sur l’axe de chaque moteur.
  • Câblez le moteur 1 (haut gauche) à son ESC en ne tenant pas compte de la couleur des fils.

Mise en place du scotch pour vérifier le sens de rotation Câblage du moteur 1

Vérification du sens de rotation du moteur 1 :

  • Allumez la radiocommande.
  • Branchez la batterie au drone.
  • Au démarrage, le contrôleur de vol est verrouillé. Pour le déverrouiller et faire tourner le moteur, vous devez placer les deux sticks de votre radio dans les coins en bas au centre. Votre moteur est maintenant prêt à tourner.
  • Mettez les gaz en déplaçant légèrement le manche vertical de gauche vers le haut. Le moteur devrait se mettre à tourner. C’est beau, non ?
  • Observez le morceau de scotch qui est fixé sur l’axe du moteur pour connaître son sens de rotation.
  • Débranchez la batterie du drone et éteignez la radio.
  • Si le moteur ne tournait pas dans le bon sens, inversez deux de ses fils.
  • Câblez le moteur 3 exactement comme le moteur 1.

Câblage des autres moteurs :

  • Câblez les moteurs 2 et 4 en vous basant sur le moteur 1 mais en inversant deux fils.
  • Remettez le drone en marche pour vérifier le sens de rotation de chaque moteur (on n’est jamais trop prudents !). Si un moteur tourne dans le mauvais sens inversez deux de ses fils.
  • Lorsque tous les moteurs tournent dans le bon sens vous pouvez attacher leurs câbles avec des colsons au niveau des connecteurs des ESC.

Fixation des fils des moteurs

Juste pour information, mes moteurs sont câblés de cette façon (couleur du fil ESC / couleur du fil moteur) :

  • Moteurs 1 et 3 : Noir / Rouge ; Rouge / Noir ; Jaune / Bleu
  • Moteurs 2 et 4 : Noir / Noir ; Rouge / Rouge ; Jaune / Bleu

Calibration des ESC

Calibrer les ESC permet de leur faire enregistrer la position minimale et maximale du manche des gaz. Normalement il faut calibrer les ESC un à un mais le contrôleur de vol Hobbyking KK2 est capable de calibrer les quatre en même temps :

  • Débranchez le batterie du contrôleur de vol.
  • Sur la radio, positionnez le stick vertical de gauche tout en haut.
  • Maintenez appuyé le premier et le quatrième bouton du contrôleur de vol puis branchez la batterie.
  • Vos ESC émettent un bip, mettez le stick vertical de gauche tout en bas.
  • Vos ESC doivent émetent deux bips, ils sont calibrés.
  • Vous pouvez relâcher les boutons du contrôleur de vol et débrancher la batterie de votre drone.

Installation des hélices

Vous avez terminé la configuration de votre drone, vous pouvez enfin monter vos hélices :

  • Commencez par mettre en place les bagues adaptatrices sur chaque axe. Il se peut que la bague ne veuille pas descendre jusqu’à la base des axes, ce n’est pas très grave car elle descendra quand vous serrerez l’hélice, elle y sera contrainte par l’écrou.
  • Mettez ensuite les hélices en place en plaçant les hélices marquées d’un « L » sur les moteurs qui tournent dans le sens horaire (haut gauche et bas droit). Si vous vous trompez votre machine refusera de décoller.
  • Placez ensuite une rondelle sur chaque axe. Ces rondelles ont été livrées avec les axes des moteurs, elles permettront de ne pas abîmer les hélices quand nous allons serrer l’écrou.
  • Enfin, bloquez les hélices avec les écrous fournis grâce à une clé plate de 8.

Mise en place de la bague adaptatrice Mise en place de l'hélice Mise en place de l'écrou de blocage

Chargement de la batterie

Le moment tant attendu approche, vous n’avez plus qu’à charger votre batterie et vous pourrez effectuer votre premier vol :

  • Branchez la prise principale (grâce au câble que nous avons réalisé dans l’article précédent) et la prise d’équilibrage de la batterie au chargeur .
  • Branchez le chargeur à une prise électrique.
  • Le menu principal du chargeur s’affiche, appuyez plusieurs fois sur le premier bouton jusqu’à ce que l’écran affiche « PROGRAM SELECT LIPO BATT » puis validez avec le dernier bouton (ENTER).
  • Le menu de sélection du programme s’affiche, utilisez les boutons 2 et 3 pour vous positionner sur le programme « LIPO CHARGE ».
  • Appuyez sur le dernier bouton, l’intensité affichée en bas à gauche va se mettre à clignoter. Votre batterie doit être chargée à 1G (capacité de la batterie en mAh / 1000), si comme moi vous avez une batterie de 4000mAh, il faut la charger à 4.0A. Entrez cette valeur grâce aux boutons 2 et 3.
  • Appuyez sur le bouton « ENTER », cette fois c’est la tension en bas à droite qui se met à clignoter. Sélectionnez la tension qui correspond à la tension nominale de votre batterie. Si votre batterie a 3 cellules, il faudra choisir « 11.1V(3S) ». Validez en appuyant sur le dernier bouton quelques secondes.
  • Le chargeur vérifie maintenant que la batterie est bien connectée puis vous demande de valider le nombre de cellules de la batterie (le nombre de cellules détectées est indiqué à gauche et le nombre de cellules renseigné est indiqué à droite). Si les deux nombres sont identiques validez avec la touchez « ENTER ». S’ils sont différents c’est que votre batterie est mal branchée ou que vous avez mal configuré les paramètres de charge, recommencez la procédure à zéro.
  • La batterie est maintenant en charge, l’écran affiche l’intensité, la tension, la durée et la charge effectuée.
  • Quand la charge est terminée, le chargeur se met à biper et le mot « FULL » clignote sur l’écran. Vous pouvez alors débrancher votre chargeur.

Branchement de la batterie Sélection du type de batterie Sélection du programme
Vérification du nombre de cellules Chargment de la batterie

Premier vol

Le moment que vous attendiez avec impatience est enfin arrivé : votre drone est prêt pour son premier vol !

Quelques recommandations

Voici quelques recommandations, je vous conseille de les suivre à la lettre :

  • Avant de toucher au drone, attendez que les moteurs soient complètement immobiles. Les hélices ont une arrête très tranchante et les moteurs tournent très vite, croyez-en mon expérience, un coup d’hélice dans la main ça fait mal.
  • Même si la météo et mauvaise et que la tentation de faire voler votre drone en intérieur est forte, ne le faites pas ! Vous risqueriez de tout casser sur votre passage.
  • Trouvez un endroit au calme, où personne ne viendra vous embêter. Le premier vol est assez délicat quand vous n’avez jamais piloté de drone, ainsi vous ne risquerez pas de blesser quelqu’un.
  • Pensez à lire, re-lire et re-re-lire les règles à respecter.
  • N’augmentez pas les gaz trop rapidement, soyez précis et délicats sur les commandes.

Le pilotage

Les différentes commandes

Voici les différentes commandes possibles :

  1. Gaz : monter / descendre (Throttle)
  2. Pivoter à gauche / pivoter à droite (Yaw)
  3. Avancer / reculer (Pitch)
  4. Glisement à gauche / glissement à droite (Roll)
  5. Mode self-level

Décollage

  • Allumez la radio.
  • Mettez en place la batterie et branchez-la au drone.
  • Branchez l’avertisseur de batterie faible sur la prise d’équilibrage de la batterie.
  • Vérifiez sur le contrôleur de vol qu’il est bien écrit « Self-level ON ». Si ce n’est pas le cas, vérifiez que vous avez bien configuré le contrôleur de vol et la radio.
  • Armez les moteurs.
  • Poussez lentement le manche des gaz vers le haut, vos moteurs devraient accélérer. Quand votre drone commence à décoller n’augmentez plus les gaz et familiarisez vous avec les différentes commandes.
  • Éclatez-vous !!!
  • Quand l’avertisseur de batterie faible se met à sonner, effectuez un atterrissage en douceur, débranchez la batterie du drone et éteignez la radio.

Branchement de la batterie et de l'avertisseur de batterie faible Déverouillage des moteurs

Alors, c’était comment ?

Pour aller plus loin

Voici quelques pistes pour ceux qui voudraient aller plus loin :

  • Pour améliorer la stabilité de votre drone, vous pouvez régler les paramètres PI. Vous trouverez beaucoup de vidéo expliquant cette procédure sur Youtube.
  • Vous pouvez fixer une caméra afin de prendre des prises de vues aériennes. Il existe même des nacelles motorisées que vous pourrez commander avec votre radiocommande !
De mon côté, je vais attendre d’améliorer mon pilotage avant de mettre la GoPro sur mon drone. Je mettrai prochainement en ligne une vidéo du drone en vol pour que vous puissiez voir à quoi ça ressemble et pour convaincre ceux qui hésitent encore. Si vous avez suivi mon tutoriel, n’hésitez pas à me donner vos avis ou à m’envoyer des photos de vos réalisations !

Ces articles pourraient également vous intéresser :

Commentaires

Pascal - Il y a 1 année

J’ai enfin trouvé des informations très intéressante sur la fabrication et la configuration d’un drone. Vos articles sont très intéressants. J’ai un dji F450 avec GPS. Je vais me lancer dans une fabrication personnelle du châssis avec un contrôleur KK2 qui a l’air facile à paramétrer. Encore BRAVO pour votre travail. 🙂

Ludovic - Il y a 1 année

Bonjour Pascal, c’est un beau projet de concevoir soit-même le châssis de sa machine, quel matériau avez-vous choisi ? Bon vol et merci pour votre commentaire 😉

Pascal - Il y a 1 année

Je pense utiliser du PVC expansé en 3 ou 5mm pour réaliser la structure des 4 bras qui seront découpés sur fraiseuse numérique. C’est léger et solide. 😊

Ludovic - Il y a 1 année

Super, envoyez moi quelques photos quand vous aurez terminé ! De mon côté, la prochaine étape est la réalisation d’une nacelle pour fixer ma GoPro. Elle sera imprimée en 3D et motorisée. Le tout sera stabilisé par le KK2 !

Daniel - Il y a 1 année

Bravo Ludovic,j’avais déja construit en 2014 un tricoptère en bois (baguette de 10×10 ;longueur de chaque baguette :50 cm avec une radio type Spectrum et ça fonctionne très bien.Mais a présent,j’ai construit un quadricoptere en plastique collé (tube electrique de 16 mm) plan de jivaro (site très intéressant entre nous) radio th9x,merci de votre aide pour ça.Daniel

Ludovic - Il y a 1 année

Bonjour Daniel,

Construire soi-même le châssis c’est encore mieux, bravo ! Tu as utilisé quel contrôleur de vol pour ces deux machines ?

Bon weekend et bon vol 😉

Luc - Il y a 11 mois

Bonjour,
Calibration des ESC : est-ce que la méthode décrite est valable quelque soit la marque des ESC. J’utilise des ESC 25A de la marque TURNIGY.
Merci

Ludovic - Il y a 11 mois

Bonjour Luc ! Ça dépend du modèle de tes ESC. Pour certains ESC Turnigy, il est nécessaire d’avoir une carte de programmation. Quel modèle as-tu acheté ?

Jean-Paul - Il y a 5 mois

Bonjour Ludovic,
Je cherchais depuis pas mal de temps un site qui soit explicite et réponde aux questions qu’inévitablement on se pose quand on aime comprendre le pourquoi du comment.
Je vous félicite pour la clarté de vos explications, les photos bien à propos, la rédaction de vos exposés en ‘français’, bien loin du langage yaourth qui enlumine les forums actuels.Je vais donc de ce pas finaliser le drone entrepris.
Encore merci à vous ,

Ludovic - Il y a 5 mois

Bonjour Jean-Paul,

Merci pour votre commentaire, ça met de bonne humeur pour démarrer la semaine 🙂

Bon vol avec votre machine !


Vous avez aimé cet article ? Dites-le !