Viva Technology Paris 2016

Viva Technology Paris 2016

Le weekend dernier j’étais à Viva Technology Paris 2016 et je trouve enfin un peu de temps pour vous en parler ! Avez-vous déjà entendu parler de cet évènement ? Non ? Je vous pardonne car c’était la première édition, j’espère qu’il y en aura d’autres. Le but était de rassembler le plus grand nombre de startups et d’acteurs qui proposent des innovations dans différents domaines, à la manière du CES de Las Vegas. Toutes les technologies du moment étaient présentes : internet des objets, réalité virtuelle, intelligence artificielle, drones, robotique et impression 3D, pour n’en citer que quelques-unes. Google, Facebook et Sony et d’autres entreprises prestigieuses étaient même de la partie ! Pour découvrir ma journée sur ce salon, je vous invite à lire la suite de cet article.

Google, Sony et Facebook étaient présents

Dès l’entrée, on ne pouvait pas louper les imposants stands des plus importants acteurs du marché. Ça commençait fort avec celui de Google qui présentait ses dernières inventions : Tilt Brush, Card Board et sa Google Car qui était présentée pour la toute première fois sur le sol européen. Un peu plus loin, Facebook présentait aussi ses dernières innovations et surtout son produit phare, l’Oculus Rift, qu’il était possible d’essayer moyennant plusieurs dizaines de minutes d’attente. Sony proposait aussi d’essayer son casque de réalité virtuelle, le Playstation VR, qui sera commercialisé dans quelques mois.

Google self-driving carPlaystation VR

Plusieurs personnalités ont fait le déplacement

Le président de la république, Eric Schmidt (président exécutif d’Alphabet), Allen Blue (cofondateur de LinkedIn) et d’autres dirigeants de grandes entreprises se sont succédés sur le salon le jeudi et le vendredi. Malheureusement, ces deux journées étaient réservées aux professionnels et aux startups. Pour nous consoler, les organisateurs ont prévu plusieurs conférences tout au long de la journée d’ouverture au grand public. Je n’ai assisté qu’à celle d’Emmanuel Macron qui échangeait avec plusieurs startups sur la problématique suivante : Comment faciliter le développement des startups pour qu’elles deviennent un moteur de croissance pour l’économie Française. Ceux qui le souhaitaient pouvaient assister à une table ronde animée par Claire Chazal ou à une conversation avec Anne Hidalgo, Maire de la Ville de Paris.

Emmanuel Macron à Viva Technology Paris 2016

Il y en avait pour tous les goûts

Le salon était découpé en 17 labs, chacun étant dédié à un secteur d’activité. Chaque lab était était géré par un leader mondial du secteur (Orange, AXA, Carrefour, BNP Paribas, LVMH et beaucoup d’autres) qui avait sélectionné les startups présentes sur son espace. Que vous soyez fan de jeux vidéos, passionné par la robotique, fou d’imprimantes 3D ou émerveillé par les drones, ce salon était fait pour vous. Voici quelques photos que j’ai pu prendre durant ma visite, dans l’ordre vous pouvez voir :

  • Un tournoi de League Of Legends organisé par PMU
  • Une cosplayeuse de League Of Legends
  • Le robot Cybedroïd
  • Une imprimante 3D équipée de la technologie Create It Real qui permet d’imprimer jusqu’à 9 fois plus rapidement
  • Un drone Skeyetech équipé d’une caméra thermique et d’autres capteurs très sophistiqués

Tournoi sur League Of LegendsCosplayeuse League Of LegendsRobot Cybedroïd
Imprimante 3D équipée de la technologie Create It RealDrone Skeyetech équipé d'une caméra thermique

Mes coups de cœur

Parmi les centaines de stands des startups venues des quatre coins de la France et d’ailleurs, voici ceux qui ont retenu mon attention :

  • Le robot humanoïde open-source InMoov : J’avais déjà vu InMoov sur la Paris Maker Faire 2016 mais je suis toujours aussi stupéfait par ce robot humanoïde imprimé en 3D. Le robot est encore en développement, pour le moment, seul le haut du corps est réalisé mais c’est déjà très prometteur. Là où c’est fou c’est que ce robot est open-source et que vous pouvez récupérer les modèles 3D pour l’imprimer vous-mêmes !
  • Le bracelet Liva : Le concept de cette startup est simple, vous portez une bracelet sur lequel est imprimé un QR Code. Si vous avez un accident et que vous êtes dans l’incapacité de donner votre identité et vos principales informations de santé (groupe sanguin et maladies connues par exemple), les secours n’ont qu’à scanner le QR Code et ont directement accès à toutes ces informations ainsi qu’à la liste des personnes à prévenir. Si vous le souhaitez, vous pouvez même inclure les relevés de vos appareils de santé connectés dans votre dossier médical en ligne. C’est un projet plein d’avenir qui a d’ailleurs remporté le « challenge #100 » du salon.
  • L’imprimante 3D Dagoma : J’ai découvert Dagoma la semaine dernière dans le reportage « Tout compte fait » diffusé sur France 2. Dagoma est une startup qui a pour ambition de démocratiser l’impression 3D en vendant des imprimantes à un prix très attractif. Les modèles vendus par la marque sont fabriqués à Roubaix par d’autres imprimantes 3D. C’est fou, non ? C’était donc une belle surprise de découvrir qu’ils étaient présents à VivaTech. J’ai pu découvrir la Discovery200, produit phare de la marque, en action et bavarder avec la femme du cofondateur de la boite. C’est mon coup de cœur du salon !

Robot humanoïde InMoovImrpimante 3D Dagoma Discovery200

Alors, vous prendrez vos places l’année prochaine ? Moi oui, sans hésitations mais en attendant, j’ai très envie de m’acheter une imprimante 3D Dagoma, je pense que je vais craquer à la rentrée. Merci Viva Technology !

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaire mais vous pouvez en laisser un grâce au formulaire ci-dessous !


Vous avez aimé cet article ? Dites-le !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.